L’heure du roi.

KHAZANOV Boris

Pendant la seconde guerre mondiale, suivant le scénario de ses huit précédentes invasions, la redoutable armée allemande investit un minuscule royaume sans intérêt stratégique. Le vieux roi, apparemment dépassé, n’oppose aucune résistance. Ses sujets, habitués à respecter l’autorité, se montrent dociles, ce qui leur vaudra une occupation supportable. Le récit rapide, enchaînant des détails précis et cocasses, des comparaisons désopilantes, souligne le côté ridicule et insignifiant du couple royal respectant scrupuleusement des rites ancestraux, dépassés mais immuables. Défauts cependant mineurs comparés au délire général – savamment analysé – qui s’est emparé de tout le peuple allemand. Le dernier acte donne à réfléchir.

Lorsque le vieux roi paraissait lâche, n’était-il pas un sage acceptant courageusement le déshonneur personnel pour épargner le pire à son peuple ? Quand sa soumission se révèle impuissante à sauver ses sujets portant l’étoile jaune, il rejoint tranquillement leurs rangs, avec sa femme, pour partager leur sort tragique. Noble dénouement de ce conte moral enlevé, spirituel, ironique, vraiment efficace, au charme très voltairien. Une très intéressante postface de la traductrice clôt le livre.