Les violences

NOLTE Jakob

Le p√®re d’Edward et d’Iselin, des jumeaux gar√ßon et fille de vingt ans, vient de mourir, d√©chiquet√© par son √©pouse devenue ¬ę¬†louve garou¬†¬Ľ un bref instant. An√©antis, √©pouvant√©s par leur h√©ritage g√©n√©tique, les jumeaux se s√©parent, chacun essayant √† sa mani√®re d’√©chapper √† sa destin√©e.¬†¬†¬†Sur cette trame prometteuse qui se termine par un hold-up d’avion et un √©pisode qui s’apparente au Livre de la jungle, se construit un stup√©fiant monument litt√©raire. Des dizaines de personnages, jeunes pour la plupart, surgissent, se rencontrent, amiti√©s et amours √©closent. Dialogues passant du banal √† l’essentiel, √©bats √©rotiques, p√©rip√©ties √©tranges se succ√®dent. La compr√©hension est sans cesse diff√©r√©e, les ruptures de style et d’intrigue sont continuelles. √Črudites, insolites, des consid√©rations astronomiques, scientifiques, politiques, historiques, m√©taphysiques s’intercalent. Dans cette prolif√©ration hyst√©rique, une coh√©rence paradoxale se fait jour et chaque d√©tail ou chaque fait, aussi insolite soit-il, finit par trouver sa n√©cessit√©. La violence est omnipr√©sente, peut-√™tre aussi le go√Ľt pour le sang, atavique, bestial, sugg√©r√© dans les derni√®res pages consacr√©es aux hy√®nes. Et peu √† peu se dessine l’image du monde actuel, avec son capitalisme d√©vorant, la mis√®re, la menace atomique, le terrorisme, les guerres. Il faut affronter ce L√©viathan amer, cosmique et g√©nial. (M.W. et M.-C.A.)