Les Tavernes. (Le grimoire du petit peuple ; 3.)

DUBOIS Pierre

Que ce soit en Italie pour y f√™ter une joyeuse noce, dans les collines d’Ecosse, au bord des lacs et rivi√®res de Russie ou sur les chemins du Kerry au coeur de l’Irlande, les quatre histoires ont comme th√©√Ętre d’op√©ration une taverne. Et comme acteurs des esprits, des f√©es, des elfes et autres gnomes. Ils sont fac√©tieux comme les Foletti italiens, exigeant comme Seamus l’Ecossais, amoureuse comme la belle na√Įade Rusalka, ou vampirisant comme le galant irlandais des nuits du Kerry.

L’auteur, passionn√© d’¬ę elficologie ¬Ľ, ach√®ve sa trilogie en poursuivant son exploration des Contes et l√©gendes du Petit Peuple (Le cr√©puscule, La for√™t, LJA, f√©vrier et juin 2005). Comme dans les pr√©c√©cents volumes, il a confi√© les illustrations √† diff√©rents dessinateurs. Le style, l’humour, le graphisme et les couleurs varient d’une histoire √† l’autre mais en s’adaptant au r√©cit : graphisme r√©aliste et inventif, couleurs lumineuses et dessin plein de rondeur teint√© d’√©rotisme, lumi√®re lunaire et atmosph√®re de myst√®re. Chacun appr√©ciera selon sa sensibilit√©…¬†