Les quinze mille pas : un compte rendu.

TREVISAN Vitaliano

√Ä Vicence, en Italie, Thomas compte les pas qui s√©parent sa maison de chacune de ses courtes destinations, quinze mille jusqu’√† l’√©tude notariale qui administre les biens de sa famille. Des parents morts l’un apr√®s l’autre, une soeur assassin√©e et un fr√®re en fuite, l’histoire de Thomas et des siens s’articule autour de la mort et du suicide. Malgr√© l’entrave psychologique qui l’emp√™che de s’√©loigner de sa demeure, il met ses pas dans ceux de son fr√®re jusqu’√† une villa oubli√©e.

 

D√©sillusions, connexions avec le pass√©, sp√©culations, il y a un c√īt√© sombre chez Vitaliano Trevisan qui offre une vision pessimiste des √™tres et des choses mais conserve √† son personnage ‚Äúun pas d’avance sur le suicide‚ÄĚ. Presque sans respirer, au milieu de digressions conceptuelles sur la laideur environnementale, la pollution ou la d√©gradation de la soci√©t√©, l‚Äôauteur fait surgir une histoire l√† o√Ļ on ne l’attendait plus.