Les quatre fugues de Manuel.

D√ćAZ Jes√ļs

& &

 

En 1991, le jeune Cubain Manuel, brillant stagiaire dans un Institut de physique de Kharkov, apprend qu‚Äôil est renvoy√© √† Cuba o√Ļ il ne pourra poursuivre ses √©tudes. Aid√© par ses amis, il fuit une premi√®re fois en Suisse d‚Äôo√Ļ il est expuls√©. Revenu √† Moscou, aid√© par la Chilienne Ayinray, il part vers la Finlande, aboutit au m√™me r√©sultat. Revenu tr√®s malade, encore sauv√© par Ayinray, il tente de se r√©fugier en Su√®de, via la Pologne. Lors de sa quatri√®me fugue, en compagnie d‚Äôun Russe √† moiti√© fou, il finit par se retrouver en Allemagne o√Ļ sa situation se stabilisera.

 

La conduite de Manuel, qui se laisse porter par les √©v√©nements plut√īt qu‚Äôil ne les dirige, para√ģt souvent peu coh√©rente et ses errances r√©p√©titives et encombr√©es de d√©tails peuvent lasser le lecteur. L‚Äôhistoire cont√©e par Jes√ļs D√≠az, Cubain d√©c√©d√© en exil en 2002 (La peau et le masque, N.B. oct. 1997), est authentique. L‚Äôaccueil fait en URSS √† la perestro√Įka est effleur√©. L‚Äôint√©r√™t r√©side dans la peinture des divers syst√®mes policiers des √©tats travers√©s, de la fa√ßon dont sont trait√©s fugitifs, demandeurs d‚Äôasile et sans papiers en Europe.