Les listes d’Elisabeth

ELLENDER Lulah

N√©e en 1915, Elisabeth, fille d‚Äôun diplomate anglais, a √©t√© ballott√©e dans diff√©rents pays avant d‚Äôarriver en Chine en 1936, avec son fr√®re a√ģn√© auquel elle est tr√®s attach√©e et sa soeur cadette. Elle √©pouse en 1939 un jeune diplomate rencontr√© en Chine, et conna√ģt la m√™me vie itin√©rante que ses parents : Madrid, Beyrouth, Rio, Paris. Sujette √† de graves d√©pressions, elle meurt √† quarante-deux ans d‚Äôun cancer. Son caract√®re d‚Äôorganisatrice la porte √† √©crire des listes de t√Ęches √† accomplir, d‚Äôobjets n√©cessaires, ou de personnes √† contacter‚Ķ¬†¬†La m√®re de l‚Äôauteur lui a confi√© les souvenirs de sa propre m√®re, Elisabeth, qu‚Äôelle a peu connue puisque elle n‚Äôavait que neuf ans √† sa mort : √† savoir le journal intime, un petit carnet comportant les fameuses listes qui illustrent la vie de cette femme entre 1936 et 1957, p√©riode de nombreux troubles internationaux. Reliant ses travaux √† sa relation avec sa m√®re, atteinte elle aussi de cancer, et √† partir de ces maigres documents, Lulah Ellender reconstitue la vie de sa grand-m√®re, agr√©ment√© de photos et des m√©morables listes, en un r√©cit touchant mais assez plat et d√©cousu bien que chronologique. (E.L.et A.Be.)