Les gens du pays.

CORNAILLE Didier

Youssef, ancien harki, vieillit plut√īt paisiblement dans le Morvan (cf. La muse dans le grenier, NB mai 2003). Il habite une modeste ferme que lui a laiss√©e un couple d’agriculteurs qui l’avait recueilli lors de son arriv√©e en France. Ses jours tranquilles vont √™tre troubl√©s par la rencontre d’un gar√ßon d’une dizaine d’ann√©es, Julien, qui a fui Paris et sa m√®re trop occup√©e par une vie mondaine. Il recherche son p√®re qu’il situe, d’apr√®s de vagues souvenirs, dans les environs. Tout un pass√© fait alors surface‚Ķ Youssef l’h√©berge et vit avec lui une ann√©e merveilleuse ; il l’aidera √† retrouver sa vraie famille.

Le terroir, bien s√Ľr, est omnipr√©sent ainsi que les comportements frustes de ses habitants vis-√†-vis d’un √©tranger : on l’aime bien Youssef, mais on guette son moindre faux-pas. Quant √† Julien, on s’attendrit devant sa recherche √©perdue d’affection et de reconnaissance, traduite avec talent dans cet attachant roman.