Les Fils de la veuve.

TISSERANT Jean-Marc

Étrange roman qui nous entraîne dans un délire verbal incontrôlé. Le héros, Tanguy Loiseleur et ses insolites compagnons, évoluent dans le Paris contemporain ; à leur histoire se mêlent les événements de la Révolution française. À la moitié du livre seulement, l’écrivain commence à évoquer l’histoire du marquis de Rougeville, noble révolutionnaire qui conspire dans l’ombre de Choderlos de Laclos. Atmosphère sombre et fantasmagorique.

 

L’auteur noie son lecteur dans une énumération de noms de lieux, de gens, de personnages célèbres. La tête nous tourne : on a du mal à suivre les méandres de sa pensée. Jean-Marc Tisserant a publié plusieurs romans et a toujours été passionné par l’ésotérisme et par Swedenborg, le théosophe suédois du XVIIIe siècle, fondateur de l’église de la Nouvelle Jérusalem).