Les cent puits de Salaga

HARRUNA ATTAH Ayesha

Au XIX√®me si√®cle, dans l‚Äôactuel Ghana, d√©chir√© par des guerres tribales et convoit√© par les puissances europ√©ennes, dont l‚ÄôAllemagne, deux jeunes filles nubiles vont √™tre mari√©es contre leur gr√©. Tout semble opposer Aminah, modeste peule d‚Äôune beaut√© remarquable √† Wurche, princesse de Salaga au caract√®re bien tremp√©. Elles r√™vent toutes deux de libert√© et leurs destins vont se croiser.¬†Traduite pour la premi√®re fois en fran√ßais, la plume romanesque de cette jeune auteure ghan√©enne, arri√®re-arri√®re-petite-fille d‚Äôesclave, restitue une p√©riode sombre de l‚Äôhistoire de son pays. Alors que l‚Äôesclavage international est pratiquement aboli en Afrique, de longues caravanes de captifs, butin de violentes razzias, traversent encore le Ghana pour rallier Salaga, un des grands march√©s aux esclaves qui alimente la demande locale. Cet asservissement peut prendre plusieurs formes et les deux h√©ro√Įnes ont un point commun ; chacune tente d‚Äô√©chapper √† sa condition. Inscrit dans un contexte g√©opolitique que l‚Äôon d√©couvre avec int√©r√™t, ce roman √©crit contre l‚Äôoubli, tr√®s classique dans sa forme propose diff√©rentes grilles de lecture pour d√©noncer toutes les formes de d√©pendance et le trafic d‚Äô√™tres humains. Instructif, d√©paysant, facile √† lire. (R.C-G. et C.-M.T.)