Les assassins de la route du Nord

WILMS Anila

En 1924, l’Albanie, qui avait subi l’occupation étrangère pendant des siècles, devient enfin une république indépendante. Mais le pays, pauvre et déchiré, est à construire. Alors que le nouveau chargé d’affaires des Etats-Unis dispute à l’ambassadeur anglais le contrôle d’hypothétiques ressources pétrolières, l’assassinat de deux jeunes visiteurs américains, dans le nord du pays peuplé de montagnards rétrogrades provoque un grave accident diplomatique qui peut, dans la société éclatée en factions rivales, dégénérer en guerre civile.  D’abord paru en Allemagne, ce premier roman d’une journaliste albanaise décrit avec un talent certain une société traditionnelle, dominée par des coutumes ancestrales entremêlées d’intrigues politiciennes, rendant difficile le développement. L’auteure évoque la vie à Tirana, les gens dans les cafés, qui commentent les nouvelles parcellaires et contradictoires, ou dans les séances au Parlement. Les luttes pour le pouvoir – les « beys » des grandes familles contre les tenants de la modernité –, la concurrence des grandes puissances font émerger des personnalités inquiétantes ou surprenantes. La découverte d’un pays peu connu est intéressante : cependant l’intrigue, fondée sur des faits réels est très compliquée et l’histoire et la société albanaise dans les années vingt peuvent sembler bien confuses. (M.Bi. et M.Bo.)