L’enfant perdue (L’amie prodigieuse ; 4)

FERRANTE Elena

Elena, qui vivait sagement à Florence avec son mari et leurs deux filles, entourée d’amis universitaires et intellectuels, retombe sous le charme de Nino, son amour d’enfance. Sa « prodigieuse » amie Lila cherche à l’attirer à Naples, dans le « quartier », où elle finit par s’installer, de plus en plus proche d’elle. Elle a une troisième fille, mène sa vie d’écrivain tambour battant, très sollicitée mais de plus en plus consciente du malheur qui l’entoure.  

Elena Ferrante signe le quatrième et dernier tome de la série « L’amie prodigieuse » (Celle qui fuit et celle qui reste, NB mars 2017). Les aventures des deux amies/ennemies se poursuivent de manière captivante à travers l’Italie des années 1980 jusqu’à nos jours. La vie politique italienne où la corruption est généralisée est la toile de fond pour des existences compliquées, torturées, des héroïnes et de leurs familles. L’analyse psychologique et même psychanalytique des situations et des mentalités est finement menée par l’auteur qui dépeint avec talent une société en pleine mutation, les ravages de la drogue et de la Camorra, ainsi que l’évolution de caractères fragiles ou bien trempés dans cet univers cruel, violent et dangereux.  (V.A. et M.-N.P.)