L’enfant lama : ombres chinoises sur le Tibet.

VAN GRASDORFF Gilles

Le panchen-lama et le dalaï-lama sont les deux autorités spirituelles du Tibet. Quand le dernier réussit à fuir en Inde lors de l’invasion chinoise, en 1959, le premier, Gyaltsen, reste dans son monastère, tentant de composer avec les envahisseurs. C’est un échec, il est emprisonné et finalement empoisonné en 1989, c’était le dixième panchen-lama. Le dalaï-lama, Tenzin Gyatso, fait rechercher sa réincarnation ; un petit garçon est retenu, Guendun, mais il est envoyé au lao-gai, le goulag chinois, et disparaît. Les Chinois intronisent un autre enfant, Norbu, non reconnu par les Tibétains. Une terrible persécution s’abat sur le pays, des milliers de moines et d’enfants sont assassinés. Cet enfant lama martyrisé est le symbole de sa religion.

 

L’auteur, spécialiste du Tibet, avait déjà exposé cette tragédie dans Panchen-Lama. Otage de Pékin (NB mai 1998). Dans le présent livre, il raconte son enquête longue et difficile pour connaître la vérité, rencontrant des témoins dont il dissimule les noms. Malheureusement, c’est un récit désordonné, rempli de détails inutiles et qui exige du lecteur une attention soutenue.