L’enfant du cerf (Shikanoko)

HEARN Lian

Kazumaru est laissĂ© pour mort dans le Bois Obscur par son oncle qui convoite le domaine de son pĂšre. Recueilli par un Ă©trange ermite, qui le soumet Ă  un rite chamanique, il devient Shikanoko, L’Enfant du Cerf, un ĂȘtre aux sens dĂ©cuplĂ©s lorsqu’il se coiffe du masque fabriquĂ© au cours de ce rite. EnrĂŽlĂ© dans une troupe de bandits, Shikanoko croise rapidement la route de Kiyoyori, un seigneur qui cherche Ă  asseoir sa puissance tandis que monte le bruit des armes entre les deux grandes familles seigneuriales qui se partagent l’üle. Son ardent dĂ©sir de vengeance, son envie de rĂ©cupĂ©rer son hĂ©ritage et sa position jettent Shikanoko au coeur du conflit naissant.   Les accents violents des Ă©popĂ©es mĂ©diĂ©vales japonaises retentissent sur cette toile de fond agitĂ©e oĂč les accords se font et se dĂ©font au grĂ© des intĂ©rĂȘts, oĂč les puissants font peu de cas de la vie de leurs ennemis et les sabres ont vite fait de dĂ©capiter. On retrouve le souffle Ă©pique de l’écriture de Lian Hearn. Les personnages principaux ont du corps, et le hĂ©ros est attachant. L’intervention des crĂ©atures surnaturelles ou fantastiques, issues de la mythologie japonaise, ajoutent un fort pouvoir de mystĂšre Ă  ce nouvel opus de l’auteure du Clan des Otori. Premier volume d’une tĂ©tralogie qui veut remonter aux origines anciennes de la Tribu ; on attend la suite avec impatience. (M.T. et M.-F.L.-G.)