Le Totem du Loup

JIANG RONG

& & & &

 

La Chine de la R√©volution Culturelle planifie ses r√©coltes. Chen est un ¬ę¬†instruit¬†¬Ľ, un Han volontaire pour r√©√©duquer les √©leveurs nomades de Mongolie int√©rieure et les contraindre √† se s√©dentariser. Un vieux berger initie le jeune homme √† la culture ancestrale de la steppe domin√©e par le loup intelligent, hi√©rarchis√©, courageux et libre. Force spirituelle des Mongols, r√©gulateur de ses besoins alimentaires, animal tot√©mique, il permet √† l’homme¬†‚Ästqui le combat mais le respecte¬†‚Ästde survivre sur ces terres hostiles. L’adoption d’un louveteau signe, pour Chen, son engagement √©cologiste et son d√©sengagement politique. Mais P√©kin ordonne le massacre des loups¬†: les √©quilibres rompus, la steppe se d√©sertifie, la province est normalis√©e.

 

Ce roman autobiographique est une ode somptueuse √† la nature, un hommage √† une civilisation condamn√©e. Les m√©taphores permettent la critique d’une id√©ologie totalitaire, d√©noncent la soumission moutonni√®re des Chinois. Cette √©pop√©e po√©tique et cruelle d√©montre que l’animal aussi peut r√©√©duquer l’homme qui aspire √† la libert√©. Et on chevauche sans lassitude dans le vent qui apporte le hurlement d√©sesp√©r√© de ce loup id√©alis√©, embl√©matique, inoubliable.