Le Terroriste joyeux

ZINK Rui

Un passager venant d’Afrique s’est fait prendre √† la sortie de l’avion avec une bombe dans sa valise. Mis en prison, il est face √† un policier pour des interrogatoires r√©guliers, entrecoup√©s de tortures. Pourtant, il a admis les faits, il est honn√™te. En plus il n’avait pas l’intention de faire exploser la bombe. C’est la faute des douaniers, aussi, pourquoi ne proposent-ils pas un formulaire demandant si l’on a des intentions terroristes ? Il l’aurait rempli.¬†¬†Loin de se laisser abattre, ce prisonnier ergote et discute ; avec ¬ę son art exasp√©rant de la conversation ¬Ľ, il fait tourner son interlocuteur en bourrique, qui de bourreau en devient victime et compagnon de cellule… Le roman est enti√®rement compos√© de dialogues entre le policier et le terroriste, des dialogues inattendus et paradoxaux aux m√©andres raisonneurs et absurdes. Cette fable politique intrigante de l’iconoclaste Rui Zink (L’installation de la peur, NB d√©cembre 2016) r√©humanise la figure du terroriste et d√©nonce la violence et la parano√Įa de nos soci√©t√©s en postulant qu’on peut rire de tout. Rire ou ricaner ? Elle est suivie d’une nouvelle s’inqui√©tant ironiquement du virus de l’√©criture qui menace la survie de l’humanit√©. (M.D. et C.B.)