Le royaume d’azur (Aristophania ; 1)

DORISON Xavier, PARNOTTE Jo√ęl

Marseille 1900. Ouvrier fondeur, Clément rencontre Aristophania à la sortie de l’usine. Elle lui révèle que la Cour sombre l’a percé à jour et qu’il doit fuir. Mais Barboza est sur son chemin et ne lui en laisse pas l’occasion. Il ne reste à la vieille dame qu’à passer son message au reste de la famille, à laquelle elle remet un dé magique. Neuf années plus tard, Adèle et ses enfants, Basile, Victor et Calixte sont à Gennevilliers. La vie est dure, la mère se retrouve en prison, Basile se sert du dé pour plumer les passants au jeu de bonneteau, mais finit par le jeter à l’eau… et c’est là que le sort commence à faire son effet.  Mêlant adroitement une touche de magie à un monde tour à tour glauque ou enchanteur, un scénario serré intrigue le lecteur et lui laisse espérer la suite qui devrait être développée dans les trois volumes à venir. Juste et accrocheur, le dessin donne vie à des personnages très typés. Il offre aussi de beaux décors industriels ou bucoliques, tout en évoquant avec brio quelques affrontements mythiques.