Jerrold Piccobello (Le magicien de Whitechapel ; 1)

BENN

Jerrold le magicien essuie un refus lors d’une audition prĂšs de Picadilly Circus. Le voilĂ  reparti pour une vie de galĂ©rien. Il faut dire qu’il a eu une vie mouvementĂ©e. Sa mĂšre morte en couches, son pĂšre champion de parties de dĂ©s, surtout de dĂ©s pipĂ©s
 Recueilli par Jenny dans le grand thĂ©Ăątre l’Eagle, Jerrold et sa soeur font l’apprentissage de la vie, jusqu’au passage d’un grand magicien qui Ă©blouit le jeune homme. Il devient son Ă©mule et part avec lui en tournĂ©e. Pendant que Jerrold se remĂ©more ses souvenirs, un drĂŽle de zĂšbre Ă  la queue fourchue lui apparaĂźt


Ce premier tome met en scĂšne tous les personnages de la vie du hĂ©ros, Jerrold. Les Ă©pisodes de sa jeunesse puis de sa vie sont exposĂ©s en flash back, et sĂ©duisent par le cĂŽtĂ© gentleman de ses compagnons. Le trait est Ă  la limite de la caricature, les nuits sont souvent violacĂ©es, recrĂ©ant l’atmosphĂšre d’un Londres dĂ©cadent de la fin du XIXe. L’ensemble se laisse lire agrĂ©ablement, on attend la suite pour ĂȘtre totalement sĂ©duit. (Br.A. et C.D.)