Le regard de Gordon Brown

TH√ČOBALD-BROSSEAU Barth√©lemy

En vacances √† Corfou, un jeune Fran√ßais vole une tapisserie dans une √©glise. De retour √† Londres, o√Ļ il fait de brillantes √©tudes de droit, Andr√© Amilcar s’absorbe jour apr√®s jour dans l’observation de son √©trange butin. En effet, le tableau semble anim√© d’une vie propre. Fascin√© par la d√©couverte d’un monde parall√®le, il ne va plus en cours, oublie fianc√©e et amis. Puis, un jour, il glisse d’un univers √† l’autre et passe sur la toile par ¬ę la petite porte rouge ¬Ľ…¬†Premier roman d’un tr√®s jeune auteur dont on se prend √† chercher quelles influences le nourrissent : Boris Vian, Lewis Caroll ?… En faisant franchir la fronti√®re qui s√©pare le r√©el et le songe √† son narrateur, Barth√©lemy Th√©obald-Brosseau joue sur le porte-√†-faux avec la r√©alit√© et la duplication des principaux personnages entre les deux univers. De chaque c√īt√©, histoires d’amour et d’amiti√©s se correspondent. La qualit√© de l’√©criture, vive et rythm√©e, est remarquable. L‚Äôimagination risque de perdre parfois le lecteur par sa fantaisie d√©brid√©e, son excentricit√© et son humour, mais elle reste tr√®s prometteuse. (T.R. et A.-M.D.)