Le moindre des mondes

SJ√ďN

√Ä la fin du XIXe si√®cle, dans un petit cimeti√®re islandais, on enterre une femme dont la d√©pouille est bien l√©g√®re. √āg√©e d‚Äôun peu plus de trente ans, Abba √©tait rest√©e une enfant et son handicap laissait pr√©voir qu‚Äôelle mourrait jeune. Fridrik, botaniste et fin lettr√©, a lui-m√™me assembl√© avec soin les planches de son cercueil, mais il n‚Äôaccompagne pas sa prot√©g√©e jusqu‚Äô√† l‚Äô√©glise, un diff√©rend l‚Äôopposant au pasteur. Au lendemain de cet enterrement, le r√©v√©rend aper√ßoit une renarde sur la cr√™te de la lande. Dans le froid et la neige, la traque va durer plusieurs jours, le chasseur et l‚Äôanimal rivalisant de patience et de ruse.

 

L‚Äôauteur islandais cis√®le une histoire singuli√®re qui m√™le d√©licatesse et √Ępret√© et o√Ļ persiste un myst√®re qu‚Äô√©claircissent les derni√®res pages. Sous une plume concise et dans une chronologie boulevers√©e, Sj√≥n tisse de subtiles diagonales entre les personnages dont le destin est √©trangement li√©, tandis que la beaut√© sauvage des terres bor√©ales donne lieu √† des passages d‚Äôune grande po√©sie.