Le majordome et moi

SCHMIDT Gary D.

Ce matin d‚Äôentr√©e au coll√®ge, Carter Jones voit se pr√©senter au domicile un majordome ¬ę so british ¬Ľ qui s‚Äôadresse √† lui comme √† un ma√ģtre de maison, au service duquel il se met illico. √Ä bord de la Bentley aubergine, il se fait un devoir d‚Äôassurer les trajets de la famille, faire les courses et m√™me d’initier au cricket les √©l√®ves du coll√®ge am√©ricain. Il inculque aux enfants les bonnes mani√®res, voulant faire de ¬ę Ma√ģtre Jones ¬Ľ un gentleman.


Derri√®re le cocasse des situations sont abord√©s des sujets forts. Gr√Ęce √† son mentor, le h√©ros va peu √† peu endosser des responsabilit√©s d‚Äôadulte face √† sa m√®re et ses sŇďurs. Des le√ßons d√©sopilantes de savoir-vivre britannique ou de cricket alternent avec des moments d‚Äô√©motion lors des flash-back du voyage en Australie avec son p√®re, sa col√®re et sa culpabilit√© de l‚Äôabandon de celui-ci, la bille verte dans sa poche en souvenir de son fr√®re d√©c√©d√©. Un excellent roman p√©tillant d‚Äôhumour. √Ä lire d√®s douze ans. (M.-C.D. et A.T.)