Le journaliste et le meurtrier

FINKEL Michael

& & &

 

Ce livre n’est pas un roman policier, c’est une histoire vraie, bien qu’assez invraisemblable : l’auteur raconte qu’il est reporter, renvoyé du « New York Times Magazine » pour avoir truqué un article sur les plantations de cacao en Afrique. Retiré au Montana, il apprend qu’un certain Christian Longo, accusé d’avoir assassiné sa famille, a usurpé son identité ; il rencontre le prisonnier, puis entretient des relations téléphoniques et épistolaires avec lui pendant plusieurs mois. Longo s’épanche longuement, décrit sa vie pathétique et n’avoue jamais sa culpabilité : finalement, il sera condamné à mort.

 

Le journaliste qui a menti une fois se dit à la recherche de la vérité et d’un scoop pour retrouver son honneur ; le prisonnier, qui ment sans doute très souvent, se dit anxieux de rétablir les faits exacts mais garde son secret. Les “dépositions” se croisent donnant l’impression que les deux menteurs se manipulent mutuellement. Finalement, le lecteur emporté par cet ouvrage habilement construit, dérangeant mais assez passionnant, ne peut s’empêcher de poser l’éternelle question : qu’est-ce que la vérité ?