Le fils du silence

CHAMPION Jeanne

Le fils du silence de Jeanne Champion, biographie romancée comme celle d’Ivan Le Terrible (NB mars 2005) s’appuie sur une légende et sur un tableau de Georges de la Tour. Alexis, seul enfant, magnifique, instruit et choyé de riches Romains, du Ve siècle n’ose pas dire à son père qu’il n’aime ni le luxe ni la guerre, mais se sent appelé par Dieu. Le soir de ses noces, il se sauve sans explication. En Orient, Alexis prêche et mendie. De retour fortuitement à Rome, il demande asile à son père et loge longtemps sous l’escalier du palais, misérable, méprisé, sans que personne le reconnaisse, tant l’ascèse l’a changé. En mourant il révèle son identité, ravivant la douleur de sa famille. Mais Rome a un saint. Jeanne Champion donne vie, dans une certaine confusion, à un destin insolite en imaginant les doutes d’Alexis : est-ce l’amour de Dieu et des hommes qui a guidé son renoncement ? Ou l’orgueil et la soif d’absolu insufflés par Satan qui ont cousu sa bouche et fait le malheur de ses proches ?