Le ch√Ęteau de Pierre suivi de Les chants de Lila ; ill. de Sylvie Serprix.

ROGER Marie-Sabine, SERPRIX Sylvie

Pierre et Lila sont diff√©rents mais ils se ressemblent, tous deux ¬ę √©rafl√©s par la vie ¬Ľ.

 

Le ch√Ęteau de Pierre : Depuis ¬ę toujours ¬Ľ Pierre construit des forteresses de sable et patiemment, il attend la mar√©e avant de rentrer chez ¬ę tante Eliane ¬Ľ. Un jour, il d√©couvre une m√®re et sa fillette handicap√©e se baignant sur son territoire ; il est furieux mais se laissera apprivoiser, et la bulle de solitude dans laquelle il √©tait enferm√© √©clate. Ce court r√©cit √† l’√©motion retenue, au style concis port√© par une √©criture r√©aliste et po√©tique, est d√©j√† paru dans la collection¬ę Eclipses ¬Ľ, aux √©ditions Hachette en 1998.

 

Les chants de Lila : Quand elle avait quatre ans, le fleuve a envahi la maison de Lila. Gravement perturb√©e, elle n’a jamais plus reparl√©. Une br√®ve histoire empreinte de tristesse qu’√©clairent peu √† peu la tendresse et la connivence d√©ploy√©es par l’entourage pour aider l’enfant mur√©e dans son mutisme. Le regard sensible port√© par l’auteur sur la diff√©rence encourage √† poursuivre une lecture √©mouvante qui n√©cessite maturit√© et attention.