Le bruissement des feuilles

VIGGERS Karen

Mikki, une adolescente, vit sous la coupe tyrannique de son frère Kurt dans une petite ville de Tasmanie. Elle fait la connaissance d’un nouvel arrivant, Leon, jeune garde forestier en butte à l’hostilité des bûcherons locaux. Tous deux doivent mener un combat pour se libérer.  Karen Viggers, vétérinaire australienne, connaît le succès avec ses romans consacrés aux animaux sauvages (Le murmure du vent, NB juin 2017). L’intrigue, alternant avec une certaine lenteur évocation du quotidien et moments plus dramatiques, se déroule dans le sud de la Tasmanie. Les personnages sont bien campés, un peu manichéens mais en symbiose avec le pays. Le roman est une ode à la flore et à la faune locales, malgré le climat difficile. Les grandes forêts de gigantesques eucalyptus, les diables, espèce de marsupiaux en voie d’extinction, et les aigles de Tasmanie, heureusement protégés, occupent une place importance dans cette histoire. La population vit également de l’exploitation du bois et les conflits entre bûcherons et écologistes peuvent devenir violents. Une lecture agréable, un peu mièvre, qui nous fait découvrir cette grande île peu connue. (E.G. et A.Le.)