L’amour de toute une vie.

DESSAIX Robert

Passionn√© d√®s l’enfance par la langue et la civilisation russes, Robert Dessaix entra√ģne le lecteur ¬ę¬†dans les pas¬†¬Ľ de Tourgueniev, √©crivain plus romanesque encore dans sa vie que dans ses oeuvres. √Ä vingt-cinq ans, Tourgueniev rencontra en voyage le couple Viardot, devint l’ami de Louis et tomba √©perdument amoureux de Pauline, c√©l√®bre cantatrice. Pendant quarante ans, Tourgueniev suivit fid√®lement la famille Viardot dans tous ses d√©placements, de Baden-Baden, ville allemande √† la mode, √† Courtavenel, campagne fran√ßaise endormie, en Russie, etc. Ce trio fit beaucoup jaser mais conserva toujours son myst√®re fascinant.

Visitant les lieux o√Ļ v√©cut Tourgueniev, Robert Dessaix, √©mu, retrouve les atmosph√®res √©voqu√©es dans les romans de l’amoureux (platonique ?) ou parfois d√©plore des modifications d√©cevantes. Voyageant r√©cemment en Russie, o√Ļ il fut √©tudiant sous le communisme, cet amoureux des Russes les retrouve tr√®s diff√©rents‚Ķ et toujours semblables √† eux-m√™mes. Passionnante plong√©e dans l’Histoire du XIXe si√®cle et dans une oeuvre litt√©raire avec un guide sensible, ouvert et souriant, agr√©ablement traduit, d’une √©rudition √©blouissante, d√©j√† not√©e dans Corfou (N.B. nov. 2002).