La voleuse de livres

ZUSAK Marcus

Une m√®re conduit ses deux enfants dans une famille d’accueil pr√®s de Munich. Le petit gar√ßon meurt pendant le voyage. Apr√®s l’enterrement, sa soeur s’empare du Manuel du fossoyeur. √Čtrange larcin pour une fillette de dix ans qui ne sait pas lire. L’enseignement n’y rem√©diera gu√®re et c’est Hans, son p√®re adoptif, qui s’en servira pour aider Liesel qui bient√īt arrachera un autre livre au b√Ľcher allum√© par les nazis.¬†C’est la mort elle-m√™me, √©mue par le destin de Liesel, qui raconte la vie du quartier populaire d’une bourgade allemande sous l’emprise hitl√©rienne : les parents adoptifs r√©duits au ch√īmage √† cause du manque d’enthousiasme du p√®re pour le r√©gime, l’amiti√© avec Max, lutteur juif cach√© au sous-sol qui dessine sur un exemplaire de Mein Kampf pass√© √† la peinture blanche, les jeux et chapardages de Liesel et de son ami Rudy tenaill√©s par la faim, les convois de juifs traversant le village en route pour Dachau, les saluts ostentatoires des uns et les silences r√©ticents des autres… L’Histoire avec un grand H bouleverse la trajectoire individuelle une derni√®re fois lors des bombardements de Munich en 1943. √Čvocation prenante et empreinte de compassion, b√Ętie sur des souvenirs familiaux mis en forme par l’auteur avec force et une grande justesse de ton. De l’humanit√©, de la tendresse au coeur de la barbarie.