La Princesse qui n’avait plus rien.

HALE Shannon

Ani, fille a√ģn√©e de la reine de Kildenrie, n’a pas, de l’avis de celle-ci, les qualit√©s d’une princesse h√©riti√®re. Berc√©e de contes dans sa petite enfance par une femme en robe couleur foug√®re, elle n’appr√©cie gu√®re l’apparat, parle avec les cygnes du parc et pr√©f√®re la compagnie de son cheval √† toute autre. D√©chue de ses droits au tr√īne, elle est envoy√©e par sa m√®re en Bay√®re pour y √©pouser le prince h√©ritier. Mais son escorte comprend des traitres et la princesse spoli√©e survit en gardant les oies.

Conte initiatique inspir√© librement de La gardeuse d’oies des fr√®res Grimm, o√Ļ les ingr√©dients du merveilleux – royaume hors du temps, princesse qui a des malheurs – sont nourris d’humanit√©. Ani est victime de femmes qui ont le don de conviction, √† commencer par sa propre m√®re, et d√©couvre en elle, au fil des √©preuves, un pouvoir plus fabuleux encore. Mais c’est sa t√©nacit√© et sa g√©n√©rosit√© qui lui permettent d’aller de l’avant. D√©boires, apprentissage de la vie humble, idylle apparemment sans lendemain qu’elle doit oublier, se succ√®dent mais la trame du conte souffre un peu d’√™tre autant √©tir√©e.¬† Pour amateur de sagas romanesques d√®s 11 ans.