La panthère des neiges

TESSON Sylvain

Le narrateur accompagne au Tibet Vincent Munier, célèbre photographe animalier. Ils vont à la rencontre de La panthère des neiges, mais aussi de troupeaux de yacks, d’oiseaux de proie, de chèvres bleues, de loups, antilopes, gazelles et autres splendides animaux sauvages. Sur les hauts plateaux, à plus de 4500 mètres d’altitude, par -30°, la nature est grandiose, les bêtes ne se laissent pas facilement approcher. Il faut voir l’invisible… Leur petite équipe s’arrête quelques jours chez une famille de nomades, pratiquant l’art de l’affût, passant des journées entières à attendre l’improbable…  Fidèle à lui-même, Sylvain Tesson (Un été avec Homère, NB septembre 2018) arpente la terre et cherche à la comprendre. Amoureux de la nature et de la faune, il s’enthousiasme, admire, savoure la beauté et l’instant. À contre-courant de la modernité et de l’homme augmenté, il profite des longues journées de veille pour apprendre la patience, « une vertu suprême » et cherche à « se contenter du monde, lutter pour qu’il demeure ». Il ne faut pas espérer, mais simplement « vénérer le monde ». C’est un joli livre d’aventure et de méditation, aux phrases ciselées, poétiques ; un retour aux sources. (V.A. et S.D.)