La Longue Marche

GEÇGIN Ayhan

Un jeune Turc, d√©prim√© par la vie sans attaches ni avenir qu‚Äôil m√®ne dans son pays, quitte tout pour entamer une longue marche, son h√©gire, vers les montagnes de l‚Äôest de la Turquie. Avec beaucoup de difficult√©s, il traverse Istanbul o√Ļ il est confront√© √† la mis√®re et √† la violence. Apr√®s de longues p√©rip√©ties, il sort de la ville, franchit le Bosphore et atteint enfin la montagne. Il savoure sa solitude mais, aux abords de la grotte qu‚Äôil a investie, il d√©couvre une fillette bless√©e.¬†¬†¬†Le livre d’Ayhan Ge√ßgin, √©crivain turc, est le premier traduit en France. En deux chapitres, dans ce roman aux qualit√©s litt√©raires certaines, il d√©crit, avec une pr√©cision teint√©e d’empathie, son h√©ros itin√©rant dans les rues de la capitale turque, ville de mis√®re, o√Ļ se c√ītoient des mendiants et des familles syriennes fuyant leur pays. Puis il conte son errance sur les flancs d‚Äôune montagne magique. Les superbes paysages qu’il y d√©couvre sont habilement d√©crits. Un √©trange r√©cit du curieux voyage d‚Äôun homme sans nom et sans visage de plus en plus d√©sincarn√© qui, ayant atteint son but, se dissout dans le vide… (C.R.-G. et A.-M.D.)