La Loi de la jungle. (Supermurgeman ; 1.)

SAPIN Mathieu

Sur la petite Ăźle ensoleillĂ©e oĂč il vit, le justicier masquĂ© Supermurgeman est en butte aux manoeuvres de la Sofrocogedec, prĂȘte Ă  tout pour commercialiser ses produits fast-food auprĂšs des indigĂšnes et d’un navigateur de l’espace qui veut devenir le maĂźtre de l’Ăźle


L’auteur a crĂ©Ă© ce hĂ©ros musclĂ© mais ringard et « bĂ©casson » pour le magazine de l’Ă©cole des Arts dĂ©co de Strasbourg oĂč il Ă©tudia. Il est prĂ©texte Ă  dĂ©noncer toutes les turpitudes de la sociĂ©tĂ© de consommation. L’humour est trĂšs potache et un peu « caca-boudin » : l’arme du hĂ©ros consiste Ă  vomir sur l’adversaire, le mĂ©chant se dĂ©nomme Alexandre Legrand et vole Ă  bord d’une fusĂ©e en forme de Tampax, son homme de main est une bouse gĂ©ante, un homme d’affaires jure « Nom d’un CAC 40 ! », etc. Les pĂ©ripĂ©ties abondent, rendues possibles par des vignettes de petit format sur quatre niveaux. Le dessin est naĂŻf et simpliste comme le hĂ©ros. La critique sociale bon enfant et les rĂ©actions impavides du hĂ©ros peuvent amuser.