La grande maison

KRAUSS Nicole

√Ä New York, un jeune po√®te Chilien laisse en d√©p√īt √† une √©crivaine un imposant bureau qui aurait appartenu √† Federico Garcia Lorca, sur lequel elle √©crit ses livres. √Ä J√©rusalem, un veuf s‚Äôadresse √† son fils prodigue pour tenter de faire la paix. En Angleterre, un homme apprend que sa femme, atteinte de la maladie d‚ÄôAlzheimer, lui a cach√© une part cruciale de son pass√©. Une √©tudiante am√©ricaine part √† J√©rusalem retrouver son amoureux dont le p√®re recherche les biens Juifs vol√©s par les nazis.

 

Apparemment indépendantes les unes des autres, ces quatre histoires sont reliées par le fameux bureau de Lorca. En alternance et en deux parties, elles mettent en scène des personnages attachants, souvent solitaires qui, à travers l’écriture délicate de l’auteur, racontent, comme une confession, les souvenirs du passé. Bien que complexe, L’histoire de l’amour (NB novembre 2006) avait touché par la sensibilité de son auteur. Même constat pour ce nouvel ouvrage qui met l’accent sur la mémoire et ses effets sur les personnages. Tout en finesse, Nicole Krauss joue subtilement sur la corde sensible des émotions.