La fille du loup maigre

PONCHEVILLE Alice de

La solitude est le quotidien de Camille. Sa m√®re, h√ītesse de l’air, l’a confi√©e √† une grand- tante √† la campagne. Par chance, Camille lit beaucoup et a une imagination d√©bordante. Elle s’est invent√© un ami invisible, le¬ęchiours¬Ľ , mi-ours mi-chien, qui est son confident mais aussi son double. Dans les environs, un loup s’est √©chapp√© du zoo et transform√© en homme pour √©chapper aux chasseurs. Camille et l’homme-loup se rencontrent et font, main dans la main, un bout de chemin ensemble.

Dans cette histoire, tout est changement : Camille quitte la ville pour la campagne, abandonne ses jeux d’enfant avec regret, mais avec une √©norme envie de d√©couvrir le monde. Le loup d√©couvre la libert√© – pas toujours facile – et prend l’apparence d’un homme un peu mal l√©ch√©, un peu sauvage dans ses mani√®res. Le titre laisse supposer que c’est le p√®re, que Camille ne conna√ģt pas, mais l‚Äôinterpr√©tation reste ouverte. L’h√©ro√Įne comble ses manques affectifs par des rencontres imaginaires, tendres, chaleureuses et dr√īles. Mais cette fantaisie dissimule des blessures d’enfant qu’un fantastique app√©tit de vie permet de surmonter.