La fille du fossoyeur

OATES Joyce Carol

Rebecca naît en 1936 dans le port de New York, sur un bateau bondé d’émigrants fuyant le régime nazi. Son père, professeur de mathématiques en Allemagne, doit accepter un travail de fossoyeur dans une petite ville américaine et découvrir la misère, les humiliations, les ragots. C’est pour lui une progressive descente aux enfers sur fond d’alcoolisme et de violence jusqu’au drame qui jette sa fille adolescente sur les routes. Commence alors une longue errance pendant laquelle Rebecca – malgré les hommes qui la dupent – tente de se reconstruire et d’élever son fils. Leçon de courage et de vie avant le retour aux sources dans l’apaisement et le pardon.

 

Après Les Chutes (Livre du Mois, NB novembre 2005, prix Femina étranger 2005), le nouveau roman de Joyce Carol Oates va plus loin encore, dans un magnifique portrait de femme et dans le tableau de l’Amérique profonde de l’après-guerre, âpre et cruelle, où sévissent antisémitisme et lâcheté.