La femme et l’ours

JAENADA Philippe

Bix Sabaniego, √©crivain rat√©, la cinquantaine pass√©e, √©touffe dans son appartement parisien entre sa femme d√©pressive et son fils Ernest, gar√ßonnet facile et pos√©. Une √©ni√®me dispute conjugale lui offre l’occasion de claquer la porte. Commence alors un vagabondage terriblement alcoolis√© dans les bars de sa jeunesse, au bord du canal Saint-Martin. Des rencontres surprenantes le m√®nent de l’h√ītel Lut√©tia √† Nice. Les coucheries sordides se succ√®dent. Le h√©ros se jette √† corps perdu dans cette descente aux enfers, h√©sitant entre delirium tremens et √©lucubrations de mauvais go√Ľt.

 

Philippe Jaenada revient √† ses premi√®res amours, le sexe et l’alcool, d√©j√† largement d√©crites dans Vie et mort de la jeune fille blonde (NB octobre 2004). La r√©volte passag√®re du h√©ros permet √† l’auteur de s’enfoncer dans les vapeurs d√©liquescentes des bistrots, garde-fous des bless√©s de la vie, avec une volupt√© qui donne la naus√©e. Point de compassion pour des personnages desservis par l’ennui du propos. Des digressions, parfois dr√īles, mais qui ne m√®nent nulle part.