Nada exist

LIBERATI Simon

Dans son Aston Martin d√©glingu√©e, un homme au gros ventre, qui fut photographe de mode, se pr√©pare √† rejoindre ses deux ma√ģtresses qu‚Äôil aime et d√©teste √† la fois. Il laisse derri√®re lui Ahmed, son amant drogu√©, Didine, sa compagne dont il attend la mort avec espoir et joli-papa qui l‚Äô√©nerve. Sans cesse retard√©, harcel√© par son t√©l√©phone portable, petit appareil autoritaire, il s‚Äôennuie et prom√®ne un regard d√©go√Ľt√© sur l‚Äôhumanit√© qui l‚Äôentoure. Le mensonge est son viatique.

 

Dans cette triste bouffonnerie, l‚Äôauteur √©gratigne au passage quelques c√©l√©brit√©s : Naomi Campbell, Sophie Marceau, Guy Bedos, L√¶titia Casta, etc. S’il faut lui reconna√ģtre une certaine force, ses provocations calcul√©es, presque na√Įves, sa curiosit√© pour la salissure et l‚Äôimmonde, son ton sarcastique laissent finalement indiff√©rent (ou irrit√©). D√©primant.