La faute de Rose

CADIER Florence

Surprise dans sa tentative d’√©vasion, Rose, d√©sesp√©r√©e, a failli √©trangler la m√®re sup√©rieure. Maintenant, enferm√©e dans cette cellule glaciale, elle regrette presque de n’√™tre pas all√©e au bout de son geste. Il y a seulement quelques mois la vie √©tait simple, tranquille ; au lyc√©e ses r√©sultats √©taient bons, peut-√™tre deviendrait-elle institutrice ? Un samedi, alors qu’elle aidait au service dans le pub familial, Sean est arriv√©. Le coeur de Rose s’est emball√©. Sean l’orphelin est √©tranger au village, ses parents ont mis leur veto : alors ils ont d√©cid√© de s’enfuir.

L’amour plus fort que l’interdit parental : √† ¬†travers la fugue tragique de Rose et Sean, on d√©couvre le poids des traditions dans l’Irlande catholique intransigeante des ann√©es 1950/1960. En alternance, Rose raconte son aventure amoureuse et sa r√©volte d’√™tre prisonni√®re. Ce roman √©mouvant d√©crit, dans un style sobre sans concession, les conditions de d√©tention quasi carc√©rales qui r√©gnaient dans les couvents o√Ļ √©taient enferm√©es les jeunes filles jug√©es trop l√©g√®res, subversives ou m√™me victimes de viol. Le dernier couvent des Magdelene Sisters fut ferm√© seulement en 1996.