La dame au petit chien arabe

GRIGORCEA Dana

Anna habite Zurich avec son mari m√©decin ; leur couple est en apparence harmonieux et solide. Femme ind√©pendante, elle est ballerine et consciente de son pouvoir de s√©duction. Durant l‚Äô√©t√©, elle rencontre un jardinier kurde, charg√© d‚Äôembellir les rives du lac ; ils deviennent amants, mais l‚Äôhomme est mari√© et habite en banlieue. Leur aventure tourne court mais Anna en reste obs√©d√©e‚Ķ¬†¬†¬†Il est √©vident que Dana Grigorcea veut pasticher la c√©l√®bre nouvelle de Tchekhov ¬ę La dame au petit chien ¬Ľ en la transposant √† notre √©poque et en modifiant la psychologie des personnages. A cette occasion, elle d√©veloppe des th√®mes bien connus : le hasard n‚Äôexiste pas dans la vie et √† nos d√©sirs ne s‚Äôattache aucun p√©ch√©‚Ķ Son texte est cisel√©, parsem√© de descriptions d√©licates de Zurich (o√Ļ l‚Äôauteur r√©side) et de Venise. Elle fait ressortir les diff√©rences des deux protagonistes : le jardinier, √©migr√© de condition modeste, est tr√®s attach√© aux conventions sociales, alors que la ballerine √©volue parmi les √©lites et se montre totalement lib√©r√©e des imp√©ratifs de la morale, √©prise d‚Äôart et de beaut√©. Un texte l√©ger et un peu d√©suet qui √©gratigne avec √©l√©gance une soci√©t√© mondaine, vaine et frivole. (E.L. et A.K.)