La Conspiration des miroirs

LEONI Giulio

&

 

Comme dans son roman prĂ©cĂ©dent, La conjuration du troisiĂšme ciel (N.B. mars 2006), l’auteur nous emmĂšne Ă  Florence en 1300, sur les pas de Dante Alighieri, auteur de La Divine ComĂ©die et prieur de la citĂ©, de nouveau face Ă  une Ă©nigme. On a retrouvĂ© une galĂšre Ă©chouĂ©e dans l’Arno, dont l’équipage a succombĂ© Ă  une maladie mystĂ©rieuse. Dante dĂ©couvre Ă  l’intĂ©rieur un engin fracassĂ© et un journal de bord qui ferait allusion Ă  une secte. Par ailleurs, dans une Ă©glise, une Vierge semble vivante car elle bouge, suscitant un grand Ă©moi. Dante se lance dans une enquĂȘte compliquĂ©e ; les circonstances de la mort de FrĂ©dĂ©ric II, les agissements du Pape Boniface ajoutent des indices peu Ă©clairants.

 

Donnant des Ă©lĂ©ments sur la vie de Florence et celle de Dante, l’histoire pourrait ĂȘtre intĂ©ressante mais elle est extrĂȘmement embrouillĂ©e et le lecteur est vite perdu. L’auteur, professeur de littĂ©rature et d’histoire, se lance dans le genre policier mais devrait simplifier ses intrigues.