La B√™te. (Le Marquis d’Anaon ; 4.)

VEHLMANN Fabien, BONHOMME Matthieu

& & &

 

Is√®re, XVIIIe si√®cle. Une b√™te monstrueuse ravage la r√©gion, tuant les animaux domestiques dont elle abandonne les carcasses √† demi-d√©vor√©es. Ses cris furieux et sa taille gigantesque √©pouvantent les paysans. Les dragons du roi, envoy√©s en renfort, suivent sa piste au coeur du massif, aid√©s par le cousin du capitaine, Jean-Baptiste Poulain, peu pr√©dispos√© √† mener la traque, selon la troupe. C’est m√©conna√ģtre les talents du marquis d’Anaon.

Nouveau myst√®re pour le ¬ę Marquis des √Ęmes d√©funtes¬Ľ qui revisite les grands mythes. Apr√®s le Hollandais volant (La Providence, LJA octobre 2004) voici la b√™te du G√©vaudan, sorte de monstre pour cryptozoologue, r√©fugi√© dans des r√©gions inconnues de l’homme. Les couleurs raffin√©es et le trait pr√©cis alternent dans l’harmonieuse s√©r√©nit√© des paysages et le fracas des exploits de la soldatesque, tout comme le sc√©nario balance habilement entre fantastique et reconstitution d’une ambiance et d’une √©poque.