J’ai eu des ailes

AUDREN

& &

 

P√©lagie d√©couvre au r√©veil que, durant la nuit, des ailes ont pouss√© dans son dos. Pour les cacher elle emprunte un grand tee-shirt de sa m√®re, bien inutilement car chez elle personne ne s’int√©resse √† son histoire d’ailes. Elle n’a gu√®re plus de succ√®s, sur le chemin de l’√©cole avec son amie Lucie, en d√©pit de ses tours de magie. Elle est devenue une f√©e et personne, except√© peut-√™tre Joffrey, ne s’en aper√ßoit. Vex√©e, P√©lagie fait des voeux de plus en plus compliqu√©s : m√©tamorphoser la ma√ģtresse en cochon d’Inde, transformer l’√©cole en √©glise et y d√©verser, √† l’aide d’un h√©licopt√®re, confettis et bonbons‚Ķ.

Un tr√®s court roman un peu inconsistant sur le th√®me de l’imagination des enfants¬†et du pouvoir du r√™ve √©veill√© : le lecteur, tout comme l’h√©ro√Įne, ne sait pas o√Ļ a commenc√© le r√™ve ni quand il a cess√©, ce qui laisse l√©g√®rement perplexe, m√™me si la chute est bien ancr√©e dans le quotidien.