Itsik

ROZE Pascale

Itsik est le dernier enfant d’une famille nombreuse juive de Varsovie. Tr√®s vite, il fuit la mis√®re, se rend √† Berlin o√Ļ son fr√®re a√ģn√© l’emploie dans une affaire de confection ; puis en France o√Ļ, apr√®s un passage dans les mines du Nord, il arrive √† Paris ; sa fianc√©e l‚Äôy rejoint. Ils vont se marier, avoir deux enfants et cr√©er un atelier de tricot. Rattrap√© par l’Histoire, le chef de famille se retrouve au camp d’internement de Pithiviers. ¬†Avec un style d√©pouill√© et une grande √©conomie de moyens, Pascale Roze (L’eau rouge, NB juillet 2006) raconte une existence √† la fois banale et path√©tique, symbole de la trag√©die du peuple juif soumis √† la barbarie des nazis, ici en particulier de la communaut√© polonaise venue, avant la seconde guerre mondiale, s‚Äôinstaller en France, persuad√©e d‚Äôy trouver la s√©curit√©. Le r√©cit distanci√©, tr√®s bref et sobre, a du mal √† √©mouvoir le lecteur.