Grabowski : Transformations, Fuite et autres histoires

AUERBACH John

1940, David Gordon, jeune juif polonais étudiant en philosophie, vit dans le ghetto de Varsovie, s’en évade et prend l’identité de Wladyzlaw Grabowski. Dans le train qui l’éloigne de Varsovie, Grabowski est un catholique polonais au passé flou, sa personnalité aussi change. Arrivé à Danzig en tant qu’étranger membre d’une “sous-race” méprisée, il est installé dans des camps pour émigrés venant de toute l’Europe où il travaille comme chauffeur sur les bateaux militaires allemands et transmet des informations maritimes top secret aux Britanniques. Sa nouvelle identité est confrontée à l’ancienne, sa vie en dépend.  En partie autobiographique, ce très beau roman écrit autour de faits réels navigue entre l’esprit philosophique de Gordon et la froide détermination de Grabowski. Cet épisode de la guerre de 1940-1945 est décrit avec lucidité sans sentimentalisme, les personnages sont tous vivants, attachants ou odieux. C’est le dernier roman de l’auteur, né en 1922, mort en 2002 en Israël. Un livre dur mais passionnant.