Florina.

V√ĀSQUEZ D√ćAZ Ren√©

Jose Blazco Frias, √©crivain cubain venu pr√©senter son dernier livre √† Malaga, re√ßoit une myst√©rieuse lettre. Une vieille dame, r√©put√©e immens√©ment riche, avare et lubrique, lui propose un contrat : celui de garder sa petite-fille Florina pendant quarante-huit heures. Intrigu√© mais app√Ęt√© par la grosse somme d’argent, Jose Blazco Frias accepte l’offre et se rend dans la magnifique demeure de la grand-m√®re qui lui recommande, avant de partir, de ne pas quitter Florina ni le jour ni la nuit et de faire tout ce qu’il voudra avec elle tout en sachant que la maison est truff√©e de cam√©ras. Machination, coup mont√©, Florina le reconna√ģt et lui rappelle avec violence leur premi√®re rencontre dans une √©glise de la Havane o√Ļ il avait abus√© de son innocence.

Sous couvert d’amour-passion impossible, le livre d√©rape rapidement et sans rel√Ęche vers un √©rotisme vulgaire. L’auteur en rajoute dans la m√©diocrit√© avec le passage d’un cousin metteur en sc√®ne de films class√©s X venu tourner dans la propri√©t√©. Malheureusement le style mielleux ne rehausse pas l’histoire.