Fleur ; 1, 2 et 3

PARK Kun-Woong

La Cor√©e, au d√©but du XXe si√®cle, a √©t√© envahie et soumise au joug terrible des arm√©es japonaises, puis plusieurs d√©cennies plus tard, d√©chir√©e par la guerre civile sans merci qui aboutit √† la division actuelle. Croupissant au fond d’une prison du Sud, le h√©ros, un homme du Nord, est l’acteur et le guide d’une √©pop√©e profond√©ment humaine. Il se rappelle son enfance, √©voque sa d√©couverte, adolescent, de la f√©rocit√© des soldats du Sud, enfin l’engrenage qui fera de lui un soldat allant de d√©chirements en d√©sastres.¬†L’auteur mit cinq ann√©es √† r√©aliser ce manwha monumental, trois volumes totalisant plus de mille deux cents pages. Un d√©coupage tr√®s a√©r√© offre √† chaque planche une n√©cessaire respiration entre les cases con√ßues comme des tableaux aux couleur directes, d‚Äôun graphisme merveilleux, dense et expressif. La virtuosit√© dans le maniement des couleurs, l’art du pinceau, l’originalit√© des cadrages, r√©ussissent √† exprimer toute la palette des sentiments du h√©ros devant chaque √©v√©nement, qu’il soit heureux ou dramatique. Les d√©cors, les paysages, magnifiquement croqu√©s, savent √™tre √† l’unisson du r√©cit : paisibles parfois, po√©tiques souvent, violents en majorit√©.

¬†Le premier volume, con√ßu sans aucun dialogue, est parfois difficile √† suivre, mais ne manque pas d’int√©resser et d’√©mouvoir. Les deux suivants sont plus accessibles gr√Ęce √† quelques textes et savent faire ressentir avec intensit√© l’horreur pour toute guerre, o√Ļ qu’elle ait lieu dans le monde.¬†Somme exigeante par sa longueur et par l’expression issue d’une autre civilisation, ce chef d’oeuvre ne sera peut √™tre pas le plus demand√© parmi les albums du rayon BD, mais il reste n√©cessaire comme ouvrage de r√©f√©rence et ravira les amoureux de beaut√©, d’authenticit√© et d’art.