Histoire couleur terre ; 1

KIM DONG-HWA

& & & &

 

Ce beau conte noir et blanc venu de CorĂ©e chante la terre, celle qui reçoit la pluie et qui s’Ă©veille au printemps, d’oĂč Ă©mane la fraĂźcheur des Ă©closions joyeuses de fleurs, de papillons ou de femmes.

 

La jeune veuve Namwon et sa fille Ihwa habitent une auberge. Dans le village oĂč la vie est dure et les clients rustauds, elles vivent le temps qui passe, les saisons, les fleurs qui s’offrent. La petite dĂ©couvre son corps grandissant, ressent ses premiers Ă©mois amoureux et devient femme, tandis que sa mĂšre redĂ©couvre l’amour avec le colporteur.

 

Une dĂ©licate poĂ©sie se dĂ©gage de ce splendide roman graphique. L’Ă©vocation de cette affection complice entre mĂšre et fille est rĂ©alisĂ©e par petites touches tendres et subtiles, sans sensiblerie. Les sujets les plus intimes sont suggĂ©rĂ©s avec tendresse et raffinement par un graphisme comportant deux styles, l’un narratif, Ă©lĂ©gant et clair aux vignettes aĂ©rĂ©es, l’autre, pictural, composĂ© de vĂ©ritables estampes. Deux tomes suivent qu’on espĂšre aussi rĂ©ussis.