Espions de nulle part

FRIEDMAN Matti

Quatre jeunes Juifs, √©migr√©s de pays arabes en Palestine, sous mandat britannique dans les ann√©es 1940, sont recrut√©s par les services secrets et infiltr√©s au Liban et en Syrie. Bravant mille dangers, ils s‚Äôint√®grent aux populations locales et participent √† la guerre de 1948 par des op√©rations de renseignement et de sabotage. Ils poursuivront ensuite leur carri√®re au Mossad.¬†¬†√Ä partir de ses rencontres avec les agents secrets et la consultation des archives officielles, Matti Friedman (Le Codex d‚ÄôAlep, NB juin 2014), journaliste n√© √† Toronto mais install√© √† J√©rusalem depuis 1995, relate le d√©roulement, parfois improvis√©, de certaines des missions de ces premiers espions, sans beaucoup de formation ni de moyens, mais avec beaucoup de courage et de sang-froid. Il met en valeur l‚Äôextraordinaire facult√© des Juifs orientaux √† se fondre dans la population arabe, leur anxi√©t√© √† vivre, seuls, sous couverture. Il exprime le regret que les fondateurs de l‚Äô√Čtat d‚ÄôIsra√ęl se soient pr√©occup√©s d‚Äôorganiser la nouvelle nation avec les Ashk√©nazes, n√©gligeant les S√©farades qu‚Äôils m√©prisaient, minoritaires √† l‚Äô√©poque mais √† √©galit√© aujourd‚Äôhui. Cet essai, facile √† lire malgr√© quelques d√©fauts de construction, √©claire le r√īle mal connu des Juifs ¬ę noirs ¬Ľ dans la cr√©ation de l‚Äô√Čtat h√©breux. (H.V. et M.Bo.)