En Italie, il n’y a que des vrais hommes

SANTIS Luca de, COLAONE Sara

Italie. 1938 : il n’est pas facile de s’assumer homosexuel. C’est pourtant le cas d’Antonio dit Ninella. Son courage bravache lui vaut d’ĂȘtre arrĂȘtĂ© et dĂ©portĂ© sur une des Ăźles de San Domino. Il y passera de longs mois confinĂ© avec d’autres hommes qui, comme lui, ne sont coupables que de leur orientation sexuelle. Italie, fin des annĂ©es 1980, le monde a oubliĂ© ces mesures d’ostracisme pour lesquelles jamais l’État n’a demandĂ© pardon, mais deux journalistes, pour prĂ©server la mĂ©moire de cette infamie, veulent faire tĂ©moigner Ninella. Entre le vieil homme, plongĂ© dans ses souvenirs, et les jeunes pleins de bonne volontĂ©, la communication sera difficile et le but long Ă  atteindre.

 

Ce roman graphique est un tĂ©moignage prĂ©cieux d’un Ă©pisode peu connu de l’histoire du fascisme italien. Il aborde simplement, avec beaucoup de tact et d’émotion, les souffrances endurĂ©es par ces hommes. Le trait sensible, la mise en page aĂ©rĂ©e et le choix d’un nombre de couleurs trĂšs limitĂ© donnent au dessin un cachet particuliĂšrement adaptĂ© au sujet. Ce travail de mĂ©moire qui Ă©vite les leçons de morale simplistes et s’attache sans juger aux drames individuels est une vraie rĂ©ussite. À rĂ©server Ă  un public adulte.