Dix-huit baisers plus un

CORENBLIT Rachel

& & &

 

Dix-huit personnages fĂ©minins cĂŽtoient Alex au quotidien, dans son immeuble, au lycĂ©e, dans la rue ou Ă  l’hĂŽpital oĂč il a Ă©tĂ© admis aprĂšs une tentative de suicide. Sa personnalitĂ© se dessine peu Ă  peu au grĂ© des tĂ©moignages de ces femmes de tous Ăąges, du foetus-fille attendue par la voisine jusqu’Ă  sa grand-mĂšre qui ne peut aimer ce garçon qui symbolise sa haine des hommes. Toutes ont reçu un baiser de lui ou lui en ont donnĂ© un. Introverti, assoiffĂ© d’amour, Alex provoque la tendresse, l’incomprĂ©hension, le rejet parfois.

À la premiĂšre personne, dix-huit chapitres Ă©grĂšnent les rĂ©vĂ©lations de diffĂ©rentes femmes sur la vie d’Alex, ou Ă©voquent leurs propres Ă©preuves – la grand-mĂšre, nĂ©e d’un viol, Ă©tait « fille de Boche » – dans des styles parlĂ©s trĂšs variĂ©s, souvent crus, caustiques. Ce roman Ă  la construction trĂšs originale parvient au fil des pages Ă  s’approcher du coeur du dĂ©sespoir d’Alex, ses relations sans espoir avec sa mĂšre malade mentale qui fuit la rĂ©alitĂ© dans des dĂ©lires de plus en plus violents. MalgrĂ© le sujet difficile et la tentation du suicide, la fin apporte une ouverture positive et d’une grande finesse psychologique, sur un avenir Ă  reconstruire.