Devouchki

REMIZOV Victor

Katia et Nastia sont cousines et vivent modestement dans une ville de Sib√©rie. La famille de Katia a subi des revers de fortune : le p√®re, handicap√© √† la suite d’un accident, pourrait subir une op√©ration r√©paratrice mais les moyens financiers procur√©s par le travail de la m√®re √† l’usine de poisson sont trop limit√©s, d’autant que le fr√®re a√ģn√©, depuis sa prison, r√©clame sans cesse des subsides. Afin de trouver un avenir meilleur, les deux jeunes femmes sont attir√©es par une vie facile √† Moscou.¬†¬†Dans ce deuxi√®me roman traduit en fran√ßais (Volia Volna√Įa, NB mars 2017), l’auteur russe s’attache √† d√©crire les modes de vie sp√©cifiques et antagonistes dans la lointaine Sib√©rie ou dans la capitale. L’intrigue b√Ętie sur la vie durant six mois des h√©ro√Įnes manque d’originalit√© car leurs ambitions crois√©es (de la jeune fille pure √† la femme entretenue) tracent un univers manich√©en. Les personnalit√©s ternes √©voluent dans un contexte sociologique tout juste esquiss√©. Quelques sc√®nes m√©lodramatiques ne parviennent pas √† susciter l’√©motion. Un vocabulaire ordinaire √©maille un r√©cit largement dialogu√© d√©bouchant sur un happy end convenu. (J.D.)