Des Indiens au paradis.

JULLIARD Claire

Antoine, douze ans, le narrateur d√©crit son cousin Jonathan, comme un type √† part : il n’aime que lire, lire et lire encore. Depuis qu’il a d√©couvert, √† la biblioth√®que municipale, les ¬ę M√©moires de G√©ronimo ¬Ľ il s’est pris de passion pour le peuple indien. Fascin√© par ses lectures, il s’entra√ģne √† vivre en accord avec la nature, selon les coutumes indiennes. Pendant ses vacances avec ses cousins, Jonathan devient Aigle Blanc, le chef de la tribu de ¬ę Nuage Rouge ¬Ľ ; Antoine est Singe Avis√©. Proches, les adultes les laissent libres de vivre leur exp√©rience. Tout va bien, jusqu’√† l’installation des Durentiers dans la maison voisine. Une rivalit√© na√ģt entre les trois gar√ßons nouveaux venus et le peuple indien d’√† c√īt√©, avec des s√©quences de ¬ę grand jeu ¬Ľ.

L’auteur allie une bonne observation de l’imaginaire enfantin √† la connaissance des Indiens d’Am√©rique (voir la bibliographie des ouvrages consult√©s). Les caract√®res se d√©voilent, bien typ√©s, avec une √©volution des uns et des autres. L’√©criture est vive, sans mi√®vrerie.